Championnat de France Formula Renault 2.0 - Dijon - Présentation

Vers un duel Bianchi / Arzeno ?

Les deux premiers meetings du Championnat de France FFSA de Formula Renault 2.0 ont permis d'établir une hiérarchie inattendue au sortir des essais hivernaux. Leader du classement général, le rookie Jules Bianchi (SG Formula) devance de plusieurs longueurs le redoublant Matthieu Arzeno (Pole Services). Dans leur sillage, Tristan Vautier (Graff Racing) et Nelson Lukes (Epsilon Sport) ne devraient pas se contenter du rôle d'arbitres…

Marqué par un important renouvellement du plateau, le Championnat de France 2007 est d'un niveau tout à fait exceptionnel. Qu'ils viennent directement du karting ou d'une année de ‘prépa' en Formule Campus, les rookies bousculent les plus pilotes plus expérimentés.

Prenez le cas de Jules Bianchi. A Nogaro, pour son premier meeting de sport automobile, il monte deux fois sur le podium. Trois semaines plus tard, à Lédenon, il réalise le sans-faute avec deux pole positions, deux victoires et deux records du tour : de quoi le propulser en tête du classement général : « Je ne m'attendais pas à me retrouver en tête au soir de Lédenon ! Je ne veux pas me mettre la pression, cette saison sera longue et difficile… » Nanti de 12 points d'avance sur son plus proche rival après seulement quatre courses, le protégé de Nicolas Todt peut aborder le meeting de Dijon sereinement…

Reparti en leader de Nogaro après avoir marqué 33 points sur 34 possibles, Matthieu Arzeno a donc perdu la tête dans le Gard. La faute à un abandon dans la course dominicale après un contact dans le premier tour. Avec neuf courses restant à disputer, la situation n'a rien de désespérée pour le pilote de Miramas… à condition d'être à l'arrivée aussi souvent que possible ! Le classement du championnat ne permettant pas le décompte des plus mauvais résultats, le titre se jouera autant sur la régularité que sur la performance.

Avec deux podiums en quatre courses, l'adversaire le plus farouche des deux leaders est Tristan Vautier. L'Isérois semble avoir pris un ascendant définitif sur ses équipiers du Graff Racing. Il lui manque encore un peu de mise en action pour pouvoir contester la pole position – et par conséquent la victoire – à ses adversaires. L'expérience qui s'accumule au fil des courses sera sa meilleure alliée !

Révélation du meeting de Lédenon après des débuts timides à Nogaro, Nelson Lukes a gagné en confiance en montant deux fois sur le podium. Il aurait même pu s'imposer le dimanche s'il n'avait pas raté une vitesse permettant à Bianchi de porter une attaque imparable. Comme les trois pilotes cités plus haut, Nelson endosse maintenant le rôle de leader de son équipe…

Les équipiers du quatuor de tête doivent justement réagir rapidement s'ils ne veulent pas être réduits au statut de prétendants aux places d'honneur. Chez SG Formula, Charles Pic doit confirmer d'excellentes qualifications par des résultats concrets en course. En tous cas, Charles a pour l'instant pris le meilleur sur les expérimentés Alexandre Marsoin et Nelson Panciatici, en manque de performance. Du côté de Pole Services, on espère la confirmation du Britannique Alexander Sims, très à l'aise pour ses débuts en Championnat de France à Lédenon. Au Graff Racing, le régulier Kevin Estre doit encore progresser pour rivaliser avec Vautier. Enfin, Epsilon Sport compte sur Sébastien Chardonnet et Craig Dolby pour pousser Lukes dans ses derniers retranchements !

More releases from Dijon

Présentation - Vers un duel Bianchi / Arzeno ?
Qualifications 1 - Pic poursuit sa moisson de poles
Course 1 - Marsoin à bon port
Qualifications 2 - Bianchi reprend la main
Course 2 - Bianchi prend le large

Classifications from Dijon

Qualifs. 1
Course 1
Qualifs. 2
Course 2
Back to main list